• Tu ne sais pas ce qui s'en vient vers toi

     

    Je ne sais pas si c'est grâce à Sylvie MadNoëlle qui affirme clair et net que : "Si on est sur Terre, c'est parce que la vie est un cadeau d'amour fou et pour que ce soit Noël tous les jours", mais ces derniers temps, je dois dire que je me sens particulièrement choyée et emplie de gratitude envers ce qui m'arrive.

    Après l'histoire (vraie) de "la petite fille qui ne souriait pas", j'ai reçu en début d'année, via le formulaire contact de mon site "La Lutinière", ce 2e cadeau :

     

    " Bonsoir, suite à la trouvaille d'une ancienne lettre qui m'était destinée, je me suis remémoré de nombreux souvenirs en votre compagnie. Un dessin était accompagné de cette lettre. Avec votre accord, j'aimerais vous partager mon évolution dans le dessin, mais aussi dans la qualité de mes écrits. L'avenir a fait que je suis passionnée de toute sorte d'art et façon de s'exprimer.  En ayant un brin d'espoir que vous vous souveniez de moi. 
    Mandy. "

     

    Mandy faisait partie de la classe de CE1-CE2 qui a illustré mon conte "Le Coquelicot qui se sentait tout seul" en 2009 (les détails de l'aventure ? ici !).

    Par quel miracle réapparaissait-elle  dans ma vie (ou moi dans la sienne) 7 ans après ?...

    Ce n'était pas fini. Quelques semaines plus tard, j'ai reçu par mail un 3e cadeau :

     

    "  Bonjour Madame,
    J'ai retrouvé votre adresse email dans un vieux compte que j'avais avant, que j'ai réussi à ouvrir.
    Je vous contacte pour vous donner de mes nouvelles en espérant que vous êtes toujours disponible à cette adresse.

    Je vis aujourd'hui dans le Nord avec ma fiancée dans une maison, je travaille dans les espaces verts.
    Je vous écris pour vous dire que je vais bien.
    J'ai repris le texte que j'avais fait au CDI, l'histoire d'un extra-terrestre qui doit rechercher des talismans sur Terre. Je l'ai modifié et appelé "ARGATHY ET LES DOUZE CRISTAUX". J'ai publié l'histoire sur internet : http://argathy.com/

    J'ai écrit une suite qui n'est pas encore terminée et je vais rajouter plus de détails.
    Sur ce je vous souhaite de bonnes lectures et aussi une bonne année 2016.

    Jérémy " 

     

    Combien de fois ai-je répété : "On ne sait pas la force de ce que l''on "s'aime". Certaines graines sont lentes à mûrir, prennent du temps pour sortir de terre. On croit que notre travail a été vain, on se désole de ne pas avoir donné de fruits. Pourtant, ces fruits sont là. Nous ne sommes pas encore en mesure de les toucher, de les voir, mais ils nous attendent, quelque part..."

     Si je vous retranscris ces messages, ce n'est pas seulement pour vous faire partager la joie qu'ils me donnent.

    C'est aussi pour redonner espoir et courage à ceux d'entre vous qui, peut-être, aujourd'hui, s'essoufflent et se désolent de ne pas voir aboutir leur efforts.

    Vos terres infertiles  d'aujourd'hui peuvent être, demain, votre radieuse moisson.

    Ne désespérez pas des fruits que vous ne goûtez pas encore.

    :)

     

    Tu ne sais pas ce qui s'en vient vers toi

     

    Dessin de Mandy, 8 ans


  • Commentaires

    1
    Philippe D
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 21:19

    Ça me fait du bien ce que tu dis là ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :