• * Si j'étais ton chemin *





    Assis près du grand saule au milieu du jardin,
    Comme à tes premiers jours, penché sur ton couffin
    Quand je berçais tes rêves à la tombée du soir
    J'essaie d'imaginer le cours de ton histoire
    Les lignes de ta main
    Si j'étais ton chemin...


    Je me ferais discret dans l'ombre de tes pas
    Pour t'aider à grandir et pour t'ouvrir la voie
    Je serais la poussière qui s'envole à tes pieds
    Un peu de mon bonheur qui colle à tes souliers
    Je t'aimerais au point de te lâcher la main
    Pour que tu sois le seul à choisir ton destin
    A dessiner ta route en puisant au hasard
    Les raisons d'espérer et la force d'y croire
    Si j'étais ton chemin
    Si j'étais ton chemin...


    Je construirais des ponts, des tunnels, des ouvrages,
    J'ouvrirais des sentiers partout sur ton passage
    Pour que tu puisses aussi t'écarter quelquefois
    Des pistes balisées qu'on a tracées pour toi
    Je t'apprendrais les mots pour soigner les blessures
    Les signes éparpillés le long de l'aventure
    Pour te montrer le Nord quand tu te crois perdu
    Les silences attendris de ceux qui ne sont plus
    Mais qui tiendraient ta main
    Si j'étais ton chemin
    Si j'étais ton chemin...


    J'irais cueillir ton rêve au plus fort de la nuit,
    Le planter dans la terre et l'inonder de pluie
    De lumière et d'amour au soleil de midi
    Pour que tu rêves encore chaque jour de ta vie
    Je ne t'épargnerais ni le temps ni l'effort
    Pour que tu sois debout devant les coups du sort
    Solide et résistant face à l'adversité
    Riche de ton courage et de ta liberté
    Et je déposerais quelque part une pierre
    Pour te laisser t'asseoir, offrir une prière
    A tous ceux dont l'histoire t'a mené jusque-là
    Et pour ceux qui suivront la trace de tes pas
    Si j'étais ton chemin
    Si j'étais ton chemin...


    Et nous serions semblables aux bulles de savon
    Qui font la route ensemble et puis qui se défont
    Dans le même courant, chacune de son côté
    Mais sans aucun désir, au fond, de s'éloigner...
    Puis je m'effacerais comme un sentier se perd...
    En refaisant parfois le chemin à l'envers
    J'aurai le sentiment d'avoir rempli mon rôle
    Et je m'endormirai à l'ombre du grand saule
    Où je berçais sans fin le début de ta vie...


    Au-delà des bonheurs partagés en commun
    Saurai-je alors enfin
    Si j'étais ton chemin ?...
    Si j'étais ton chemin...



                                                            Yves DUTEIL




  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Février 2009 à 05:27
    Quel beau texte ptitsa.merci pour tout.Amicalement.
    2
    Dimanche 1er Février 2009 à 08:17
    J'aime particulièrement les textes d'Yves Duteil qui pour moi est un poète des temps moderne et la lecture de ce magnifique texte en est pour moi qu'une preuve supplémentaire.
    Gros bisous ma belle et doux dimanche, Syl
    3
    Dimanche 1er Février 2009 à 10:53
    Le printemps reviendra !
    Beaux clichés !
    4
    Dimanche 1er Février 2009 à 11:07
    Il était à la télé sur France 2 hier soir. il est beau, il chante bien, et il a de merveilleux textes, comme celui que tu offres..
    je te fais un zimmense bisous.. c'est ma mode à moi de mettre des zed..
    clem
    5
    Dimanche 1er Février 2009 à 16:37

    un p'tit coucou en passant... le coucou d'une fi-fille balade :s
    j'ai pas su tout lire mais quand mon ventre aura repris le droit chemin, je reviendrai :)
    bisou (oups, vite, les toilettes.........)

    6
    Dimanche 1er Février 2009 à 22:54
    Il me plait bien ce texte d'Yves Duteil que je ne connaissais pas... il me plait à penser que nous sommes tous le chemin d'un autre ;-)
    7
    Mardi 3 Février 2009 à 08:44
    Je l'ai entendu hier dans une émission sur la chanson française et j'ai tout de suite eu le coup de coeur. A peine était-elle finie que je suis allée le chercher sur internet pour le mettre en graine du jour... J'ai cherché aussi la musique mais comme le morceau est tout récent, je n'en ai trouvé que des extraits, il n'était pas disponible sur Deezer. Du coup, je l'ai laissé comme ça... :)
    8
    Mardi 3 Février 2009 à 08:52
    C'est exactement ce que disait de lui Véronique Sanson dans l'émission d'hier. En recherchant le texte de la chanson, je suis tombée sur d'autres, moins connus que "prendre un enfant par la main" ou "la langue de chez nous" (qui sont déjà magnifiques), et je me suis dit que je devrais mettre plus souvent ce chanteur à l'honneur car en effet, ses oeuvres sont très belles... encore une référence musicale que nous avons en commun, donc !

    En plus, il expliquait qu'il avait écrit celle-ci pour son petit-fils, et elle disait de façon très juste ce que j'ai envie de dire, moi, à mon fils (et que je lui disais d'ailleurs déjà dans le journal, sur le blog de "bienvenue au monde"). C'est pourquoi j'ai tenu à l'éditer le jour de son anniversaire... ;)
    9
    Mardi 3 Février 2009 à 09:03
    Venant de toi, j'apprécie d'autant plus le compliment... merci ! :)
    10
    Mardi 3 Février 2009 à 09:06

    Je regardais le même programme et c'est bien là que j'ai entendu cette magnifique chanson. Tu as raison, il est beau, pas au sens ordinaire du terme, mais je trouve que son visage rayonne d'une sérénité, une bonté lumineuses...
    Pour les "zed", je t'ai devancée d'une mode... Sur notre autre blog, on s'appelle : "Les petits Zartistes Associés". ;)

    11
    Mardi 3 Février 2009 à 09:08
    J'ai connu cette phase au mois de janvier... je compatis !! :D
    J'ai vu que tu as republié quelques articles depuis mon dernier passage. Je ne suis pas trop sur les blogs en ce moment, mais je passerai te lire attentivement dès que je reviendrai. Soigne-toi bien... :)
    12
    Mardi 3 Février 2009 à 09:09
    Oui, j'aime cette idée, moi aussi... D'ailleurs, je crois même que nous sommes le chemin de plusieurs autres... et réciproquement. ;)
    13
    Mercredi 11 Février 2009 à 16:36
    C'est vrai... il faudra réellement que je publie d'autres textes de lui.
    Si tu veux m'en conseiller de beaux... j'ai confiance en ton intuition de Passeuse d'espoirs, je sais que tu en trouveras de justes. ;)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Mardi 24 Février 2009 à 21:39
    Un très beau texte que je ne connaissais pas et que je voudrais bien entendre.
    15
    Mercredi 25 Février 2009 à 11:19
    Comme je le dis dans la réponse au premier commentaire, j'aurais bien voulu vous le mettre en écoute libre mais comme il est très récent, je n'ai pu en trouver que des extraits sur la toile et je trouvais dommage de le tronquer. Peut-être que si tu tentes une recherche, tu as plus de chances de le trouver maintenant ?... ;)
    16
    Vendredi 1er Mai 2009 à 11:22
    Merci pour ce partage d'une magnifique chanson que je ne connaissais pas. Bien amicalement
    17
    Vendredi 8 Mai 2009 à 10:49
    C'est vrai qu'elle est émouvante. Merci à cette émission de TV sur la chanson française qui m'a permis de l'entendre...
    18
    Mahina
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 09:36
    J'ai toujours aimé fredonner, chanter Yves Duteil.. Poésie qui nous parle, qui nous émeut...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :