• *Mauvaise graine*



    Graine de chiendent
    Bon à rien d’enfant
    Disait le père
    Graine de souci
    Bon à j'ter aux orties
    Disait la mère
     


    Graine de misère

    Dure comme pierre, bête à braire

    Disait le maître

    Graine parasite de lierre

    De toi, y a rien à faire

    Disait le directeur

     

    Graine de liseron

    Tu vivras en crampon

    Disait l’aide sociale

    Graine de chardon

    Juste bon pour la prison

    Disait la justice

     

    Graine de pâquerette

    Ta vie sera une fête

    Si tu y mets du tien

    Le consolait le chien

     

    Graine de muguet

    Tout simple que tu es

    Tu porteras bonheur

    Lui promettaient les fleurs

     

    Graine de bout d’chou

    Moi, je t’aime comme un fou

    Souriait le Créateur

    Penché sur toutes ses fleurs

     

    Oublié du parterre

    Viens vite dans ma lumière

    J’te connais, je t’ai fait :

    T’es mon plus beau bouquet !

     

     


    undefined A toutes les « mauvaises graines » que les vents ont temporairement emmêlées à ma vie d'herbe folle… 
    Texte écrit pour une toute jeune communauté qui vient d'ouvrir :
    "La petite fabrique d'écriture"
     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Janvier 2008 à 16:39
    Très beau texte ! Je serai extremement ravi de faire partis de la communauté sur l'espoir, l'avenir, que tu as envie de créer. Je trouve d'ailleurs que c'est une idée fantastique ! Bref, et bien donne moi de tes nouvelles ! ;) Et continue, ton blog est très sympa ;)
    2
    Lundi 28 Janvier 2008 à 18:32
    Merci d'avoir répondu présent. Je te tiens au courant !
    3
    Lundi 28 Janvier 2008 à 20:00
    Je n'aime pas les mauvaises herbes dans mon gazon. Sûrement de la mauvaise graine... Mais, il faut de tout pour faire un monde. Un jour, je ne tondrai plus. Toutes les herbes pourront pousser... Mais quel cirque cela sera :)
    4
    Mardi 29 Janvier 2008 à 09:37

    J'espère que tu m'enverras alors une photo de ton gazon envahi de fleurs sauvages pour que je la publie ici... Personnellement, je n'ai jamais aimé les jardins "à la française", trop géométriques et tirés au cordeau pour moi ! ;)
    5
    Mardi 27 Mai 2008 à 11:14
    Très joli poème. On ne voit jamais chez les autres que ce que l'on porte en soi-même dit-on... Graine d'espérance avec toi nos coeurs dansent, s'aiment aux quatre vents un chant d'oiseau charmant
    6
    Mardi 27 Mai 2008 à 16:16
    Merci mon Olivier,
    Je chanterai chez toi
    Autant que tu voudras
    Jusqu'à satiété
    De tes fines zoreilles
    D'autres chants tout pareils.

    :)
    7
    Mardi 27 Mai 2008 à 20:58
    Comme dirais Laura Ingalls "oh oui alors!". Le coeur du colibri bat plus vite que ses ailes, celui du scorpion palpite sous le sable, l'un est oversky, l'autre est underground, alors entre le jaune du Soleil et celui du sable, rendez-vous par exemple à celui du colza, pour une symphonie de couleur et une poésie florissante. ;-)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Mardi 27 Mai 2008 à 21:42

    La beauté de ce com' me laisse bouche bée, enfin... bec bée !...

    9
    Vendredi 15 Août 2008 à 00:47
    Merci pour ta visite. J'ai suivi le lien que tu m'avais laissé et je suis ravie.
    On devient ce qu'on se donne la peine de devenir et la mauvaise herbe peut devenir la plus belle fleur des champs.
    Bonne nuit
    10
    Vendredi 15 Août 2008 à 17:39
    C'est bien vrai. Je dis toujours que rien n'est irrémédiable dans cette vie, tout peut être transformé, comme un plomb en or... pour moi, c'est cela la véritable pierre philosophale, le secret alchimique le mieux gardé et le plus puissant. Ce pouvoir attend d'être réveillé en nous, dans notre coeur, dans notre esprit...

    Et puis, je préfère les fleurs des champs aux bouquets sophistiqués qu'on achète chez le fleuriste, même si certains sont splendides...  leur durée de vie est si courte... :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :