•  

    Après "les dents de la mer", ce matin j'ai fait connaissance avec "les dents de la terre".

    On passe avec le-sage-de-9-ans-qui-vit-sous-mon-toit devant un parterre de tulipes qu'on appelle "les tulipes de feu".

    (Moi):

    "Regarde, les tulipes de feu n'ont pas tellement aimé la pluie. Elles commencent à perdre leurs pétales.

    -Ha ! C'est dommage !

    -Il y en aura d'autres !

    -Bah oui ! Les fleurs, c'est comme les dents : ça repousse tout le temps !"

     

    Ensuite, j'ai fait un câlin nez à nez avec une grappe de lilas toute trempée qui m'a barbouillée d'eau de pluie, et c'était super bon !

    Belle journée à tous !

     


    votre commentaire
  •   

    "Je rêve d'un monde où mes pensées sont des étoiles filantes

    qui deviennent des soleils" 

    Gilda

     

     

     

     

    Peinture: Sophie THOMERET - "Les rosaces de Sophie"

    https://www.facebook.com/Rosacesophie/?fref=ts

     


    votre commentaire
  •  

    " Finalement, moi, comme métier, j'ai changé d'avis. Quand je serai grand, je veux donner plein d'amour aux gens ! C'est ça que je veux faire comme métier !

    - Ha génial, superbe métier ! Et tu sais comment, sous quelle forme ?
    - ?
    - Tu sais, il y a plein, plein de façons d'aimer les gens. Ca peut être en leur faisant des calins, mais aussi en les soignant, en leur construisant des maisons, en leur offrant des bons légumes, en leur jouant de la belle musique...

    - Ha moi, je veux les aimer de toutes les façons en même temps, parce que tu sais, il y a plein de paquets d'amour dans le ciel de mon coeur !"

     

    Tao, 5 ans

    Lu sur la page FB de "Familles de Lumière"

     

     

    Profession: Distributeur d'Amour !

    (c) Ptitsa - Dessin de Lilian, 5 ans

      


    3 commentaires
  •  

     

    Le train des voyageurs un souffle d'amour
    Pour tous ceux qui y montent
    Une couleur d'enchantement...
    Une pincée de Lumière
    Un voyage peu ordinaire
    Puisqu'il nous conduit vers la Lumière

     

    La peur au premier abord
    Mais plus tard plus de remords
    Le train des voyageurs
    Accompagné par l'Orchestre symphonique du silence
    Le train des voyageurs
    Le passage du temps
    Le temps de la vie
    Un voyage infini
    Embarquant les voyageurs dans le mystère et sortant de l'Enfer

     

    La vie est belle certes , mais cachée de malheur
    Dedans cet homme , une rose à la main
    Attendant la rencontre avec sa bien-aimée
    Lui ne se souciait plus de son passé
    Son passé n'était plus rien
    Le présent il le comprit
    C'est ce à quoi il devait penser

     

    D'un bonheur retrouvé
    Ou peut-être de nouvelles aventures à partager

     

    Le train des voyageurs a un nom
    Il s'appelle liberté

     

     

                                                   Noé VISPI, 13 ans

     

     

     Merci à Céline qui m'a autorisée à vous partager ce poème de son fils.

       


    2 commentaires