•  

     

     

     

    Quand on parle de héros, que dire de ces hommes,
    Qui vivent sous le manteau, et qui ne sont personne?
    Ils gardent l'insolence, contre l'ordre établi,
    La désobéissance comme un dernier défi.

     

    Quand on parle de héros, que dire de ces femmes,
    Qui vivent sous le fardeau d'un état animal?
    Elles gardent leurs sanglots au creux le leurs mains nues,
    Et la fierté sans mot de ne pas s'être tues.

     

    Oh, Oh! Ils attendent dans l'ombre le retour du soleil,
    Et que passe l'immonde et qu'enfin se réveille,
    Ce soleil endormi qu'on leur avait voilé,
    La liberté chérie qu'on leur avait volée,
    Ils attendent dans l'ombre le retour du soleil,
    Ils attendent dans l'ombre le retour du soleil.

     

    Debout devant les chars, à braver les soldats,
    Ils sont de cet espoir que l'on ne couche pas.
    Ta tête qui se relève au milieu du troupeau,
    Et qui lutte et qui crève pour un monde plus beau.

     

    Oh, Oh! Ils attendent dans l'ombre le retour du soleil,
    Et que passe l'immonde et qu'enfin se réveille,
    Ce soleil endormi qu'on leur avait voilé,
    La liberté chérie qu'on leur avait volé,
    Ils attendent dans l'ombre le retour du soleil,
    Ils attendent dans l'ombre le retour du soleil.

     

    Tous ensemble au cœur du soleil,
    Entrons dans la marche du soleil,
    Tous ensemble au cœur du soleil,
    Entrons dans la marche du soleil,
    Allons! Allons!
    Qu'on nous avait volé,
    Qu'on nous avait voilé,
    Qu'on nous avait voilé.
     

     

    Allons! Allons!
    Maintenant! Maintenant!

     

     

     

    Paroles : F. ZEITOUN

    Interprète : ZAZ

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

     

     

     

    Tu peux venir te poser sur moi
    Je ne veux rien t'imposer
    Reste aussi longtemps que tu voudras
    Si le voyage à mes côtés
    Peut simplement te garder
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi
    Aussi libre qu'on soit
    Si tu es comme je crois
    Aussi libre que moi

     

    N'aie pas à craindre de me bouleverser
    Ce qui pourrait arriver
    Je te laisserai sur ma peau
    Te tatouer
    A mon anneau t'accrocher
    Et sans barreau te garder
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi
    Aussi libre qu'on soit
    Si tu es comme je crois
    Aussi libre que moi

     

    Ne résiste pas à cette envie
    Viens contre tout, contre moi
    T'engager comme avec toi je le suis
    Sans garde fou et rester
    J'ai fait le voeu de te garder
    Aussi libre que moi
    Si tu es comme je crois
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi
    Aussi libre qu'on soit

     

    Si tu es comme je crois
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi
    Aussi libre que moi

     

    Aussi libre qu'on soit
    Si tu es comme je crois
    Aussi libre que moi

     

     

     

    CALOGERO

     

     

     



    votre commentaire
  •  

     

     

    Une Déesse est une femme qui émerge de ses profondeurs. C'est une femme qui a exploré honnêtement son côté sombre et a appris à célébrer sa Lumière.
     

    C'est une femme qui peut tomber amoureuse des magnifiques possibilités qui l'habitent.
     

    C'est une femme qui connaît la Magie et les endroits Sacrés en elle, qui peuvent élever son âme.
     

    C'est une femme qui émet de la Lumière, qui est magnétique, chacun peut sentir sa présence lorsqu'elle est dans une pièce.

    Elle est forte et douce à la fois.

    Elle a une énergie sexuelle puissante et a appris à maitriser son pouvoir de séduction.

    Elle adore son corps, elle est aérienne.

    Elle chérit la beauté, la lumière et l'amour. Elle est une mère pour tous les enfants.

     

    Elle coule avec la Vie dans la grâce facile.

    Elle peut guérir avec un regard ou avec sa main.

    Elle est sensuelle et intrépidement érotique, et s'engage dans le sexe de façon à partager avec une autre Âme le contact du Divin.

    Elle est la compassion et la sagesse.

     

    Elle est le chercheur de Vérité et s'intéresse profondément à quelque chose de plus grand qu'elle.

    C'est une femme qui sait que son but dans la vie est de s'élever avec l'Amour. C'est une femme amoureuse de l'amour.

    Elle sait que la Joie est son destin et qu'en l'embrassant et le partageant avec les autres, les blessures se guérissent.

    C'est une femme qui est venue pour savoir que son partenaire est sensible, perdu et effrayé comme elle l'a été de temps à autre. Elle est venue pour comprendre les cicatrices qu'il a, et sait que l'Amour qu'ils partageront ensemble pourra être le soulagement, la guérison de leurs blessures.

    C'est une femme qui peut s'accepter comme elle est, et accepter les autres comme ils sont. Elle est capable de se pardonner ses erreurs, et ne pas se sentir menacée même quand on l'attaque.

    C'est une femme qui peut demander de l'aide quand elle en a besoin ou aider lorsqu'on le lui demande.

    Elle respecte les frontières, le siennes et celles des autres.

     

    Elle peut voir Dieu dans les yeux des autres. Elle peut voir Dieu en Elle. Elle peut voir Dieu dans chaque situation de la Vie.


     C'est une femme qui prend ses responsabilités pour tout ce qu'elle crée dans sa vie.

    C'est une femme qui est dans le soutien et le don, totalement.


    C'est une Déesse.

     

    Auteur anonyme
    Traduction San Jee

     

     


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

       


    votre commentaire
  •  
     
    Un jeune couple venait de s’installer dans un nouveau quartier. Le lendemain matin, au moment où le couple prenait le petit déjeuner, la femme aperçut leur voisine qui étendait son linge.
    "Quel linge sale! se dit-elle. Elle ne sait pas laver... Peut-être a-t-elle besoin d’un nouveau savon pour mieux faire sa lessive".
    Son mari regarda la scène mais garda le silence. C’était le même commentaire chaque fois que la voisine séchait son linge. Après un mois, la femme fut surprise de voir un matin que le linge de sa voisine était bien propre et elle dit à son mari :
    "Regarde! Elle a enfin appris à laver son linge maintenant. Qui le lui a enseigné ?"
    Le mari répondit:
    "Personne, je me suis levé tôt ce matin et j’ai lavé les vitres de notre maison..."
     
     Lu sur la page de Méthode Ho'oponopono


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires