• La vie, c'est comme une bicyclette: il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre.

                            Albert EINSTEIN

    26 commentaires
  •   

    Quand certains vont chercher l'éveil
    En Inde, au Tibet ou au Nepal
    J'ai le privilège de côtoyer chaque jour
    Un maître de sagesse installé tout près de moi.

    Il s'exerce inlassablement à atteindre ses buts
    Et répète les mêmes exercices
    Avec une patience d'ange.
    Il vit totalement éveillé,
    Immergé dans l'instant présent,
    Atteignant l'illumination 
    Sans effort, vingt-quatre fois fois par jour,
    A une vitesse intersidérale
    Qui ferait verdir les fakirs.

    Il accueille avec une égale bienveillance
    Tous ceux qui viennent à sa rencontre
    Objets, cérébrés ou invertébrés
    Comme s'ils étaient la première merveille du monde
    Sans méfiance, sans préjugés
    Qu'ils soient Apollons ou laiderons
    Avenants ou ... horripilants !

    Je crois qu'il s'est installé dans l'extase mystique
    Avec la facilité d'un matou sur son coussin fétiche
    Et moi, pauvre ignorante, subjuguée et ravie
    J'ai la chance inouïe de pouvoir l'assister
    Dans sa vie la plus quotidienne
    Car j'ai aussi l'honneur insigne
    D'être
    Sa mère !


    Ce vieux sage
    Aura un an ce soir.


    undefined                                                                                        (c) Ptitsa

    Et bien évidemment
    Comme toutes les mamans
    Je suis déjà
    Fada gaga
    De son minois
    De petit gars
    De sa frimousse
    De gaminousse
    De son sourire
    Qui zappe le pire
    Qui truffe la vie
    D'ses embellies
    Et croque les jours
    Comme pomm' d'amour !

    undefined


    19 commentaires
  •  

    Comment mieux inaugurer cette catégorie des "Pêchers mignons" qu'avec un hommage à la plus gourmande et la plus pécheresse de tous nos ancêtres ?...



    GATEAU D'EVE (pour 4 personnes)


    - Couper  5-6 pommes (ou poires) en gros quartiers
       Les mettre au fond d'un plat à gratin

    - Mélanger 120g de farine
    100g de sucre
    120 cl de lait
    80 cl d'huile
    1/2 paquet de levure 
    1 pincée  de sel

    - Verser le mélange sur la pâte

    - Cuire 20 min à 200°C

    - Mélanger environ 1/2 pot de crème fraîche de 20cl avec 50g de sucre et un oeuf battu

    - Verser sur le gâteau. Saupoudrez d'amandes effilées

    - Cuire encore environ 15 minutes

    - Servir chaud (avec un boule de glace vanille ou cannelle par exemple) 
    ou froid (avec le thé ?).


    undefined


    Merci à Nicole, la maman d'un ami d'enfance, qui m'a faît connaître ce délice...


    votre commentaire



  • Célébrer la vie, pour moi, ça passe d'abord par les cinq sens... 

    Alors, en tire-lirelant dans ma cuisine hier, entre une salade aux pamplemousses et un gâteau aux poires, j'ai eu envie de vous ouvrir un nouveau sentier de mon jardin : celui de mes petits plaisirs à la Philippe Delerm (pour ceux qui connaissent ("La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules"), mes ravissements à trois sous, mes bonheurs minuscules.
     
    Du miroitement d'un ruisseau à un parfum qui s'évapore, de la mélodie qu'un passant sifflote à la caresse furtive du vent, des bons petits plats fondant sous le palais aux mille et une merveilles dont s'enrichit chaque jour celui de ma vie quotidienne ... Ces bonheurs minuscules ne sont pas seulement infimes : ils sont aussi, souvent, bien éphémères. En les égrénant ici pour vous, j'aurai l'impression de les avoir fait durer un tout petit peu plus longtemps...

    Ainsi est née ma nouvelle catégorie : les "graines de pêchers mignons".

    undefined

                        N'hésitez surtout pas à me faire découvrir les vôtres ! 

     


    14 commentaires


  • Graine de chiendent
    Bon à rien d’enfant
    Disait le père
    Graine de souci
    Bon à j'ter aux orties
    Disait la mère
     


    Graine de misère

    Dure comme pierre, bête à braire

    Disait le maître

    Graine parasite de lierre

    De toi, y a rien à faire

    Disait le directeur

     

    Graine de liseron

    Tu vivras en crampon

    Disait l’aide sociale

    Graine de chardon

    Juste bon pour la prison

    Disait la justice

     

    Graine de pâquerette

    Ta vie sera une fête

    Si tu y mets du tien

    Le consolait le chien

     

    Graine de muguet

    Tout simple que tu es

    Tu porteras bonheur

    Lui promettaient les fleurs

     

    Graine de bout d’chou

    Moi, je t’aime comme un fou

    Souriait le Créateur

    Penché sur toutes ses fleurs

     

    Oublié du parterre

    Viens vite dans ma lumière

    J’te connais, je t’ai fait :

    T’es mon plus beau bouquet !

     

     


    undefined A toutes les « mauvaises graines » que les vents ont temporairement emmêlées à ma vie d'herbe folle… 
    Texte écrit pour une toute jeune communauté qui vient d'ouvrir :
    "La petite fabrique d'écriture"
     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires